Liste de souhaits
  • Votre liste de souhaits est vide

Transformer les déchets des océans en ressources utiles et durables

Orthex a développé un seau fabriqué en filets de pêche recyclés

Le seau est sûrement l’un des produits les plus communs et que l’on retrouve dans la plupart des foyers. Pratique et utile, il permet de nombreuses utilisations différentes. Mais existe-t-il un moyen de rendre ce produit plus durable tout en conservant ses qualités ?

C’est ce que propose Orthex avec ce produit unique développé et fabriqué en Finlande dans une matière unique car composée de vieux filets de pêche déclassés et collectés. Tout en aidant à prévenir la pollution des océans ce produit a une empreinte carbone réduite de 80% comparé à un seau traditionnel.

Les filets de pêche : la première source de pollution plastique des océans.

On le sait peu car ces déchets sont moins visibles que les autres déchets en plastique qui flottent à la surface des mers, mais les chiffres sont à la fois vertigineux et alarmants :

 

  • 640 000 tonnes de filets en plastique (soit l’équivalent de 50 000 bus à impériale(1)), sont actuellement dans les océans ou échoués sur les plages.
  • C’est une catastrophe pour la biodiversité marine étant un piège mortel pour près de 100 000(2) baleines, dauphins, otaries, phoques et tortues qui s’étouffent en les ingérant, ou meurent par asphyxie voire de faim une fois piégés…
  • Cela représente 10% de la pollution marine mondiale(3), 27% des déchets retrouvés sur les plages européennes(4), mais aussi 70% des macrodéchets flottant à la surface (il y aurait autant de débris que de planctons dans les océans).
Les filets sont prévus pour être très résistants, c’est pourquoi leur dégradation est extrêmement lente et leur impacte sur les écosystèmes est si néfaste.

Faire des déchets une ressource

Nous avons décidé chez Orthex de transformer ce qui est une source de pollution en une ressource. La matière première utilisée dans les seaux provient des ports scandinaves, des îles britanniques et d'Europe du Nord. Les filets de pêche et les cordes sont collectés gratuitement, filets qui autrement risques d’être jetés à la mer ou laissés sur le rivage pour éviter les frais de recyclage. Les filets et les cordes sont ensuite écrasés puis transformés en de nouvelles billes de plastique, que nous utilisons pour faire un seau fabriqué à 100% en filets de pêche usagés (la poignée est elle faite en plastique recyclé issu des déchets ménagers).

Les bénéfices de la mise en place d’une telle économie circulaire sont très nombreux, les principaux sont le fait d’empêcher la pollution marine, d’éviter la destruction de la biodiversité des océans mais aussi de réduire drastiquement les émissions de CO2 (jusqu’à 80%).

Le résultat ? Un seau fonctionnel d’une capacité de 10L, fabriqué dans la plus pure tradition des produits Orthex, c’est-à-dire de manière durable et qualitative.

« Ce nouveau seau empêche à la fois les déchets marins et réduit l'empreinte carbone du produit par rapport à un seau fabriqué à partir de matières premières vierges », résume Alexander Rosenlew, PDG d'Orthex.

(1) Données Greenpeace

(2) Données ONG World Animal Protection

(3) Données Programme de l’ONU pour l’environnement

(4) European Commission, Food, farming, fisheries